artiste peintre et vitrailliste
artiste peintre et vitrailliste

<< Les ports francs>> de Christine Sourgins... à lire !

Extrait du blog de C. SOURGINS du 3 décembre 2013

Fin d’année difficile pour l’AC, même les psychanalystes s’en mêlent ; ainsi Gabrielle Rubin analyse le ready-made de Duchamp à partir de la notion d’emprise : « La Pulsion d’Emprise a été créée par Freud pour désigner l’élan qui nous incite à nous emparer ou à dominer psychiquement un autre être grâce à la force de cette pulsion. C’est une tendance qui existe en chacun de nous mais qui, comme c’est le cas pour toutes les autres pulsions, devrait rester sous le contrôle de la raison. (…) La pulsion d’emprise a été relativement peu étudiée, alors qu’elle est une des plus agissantes puisque c’est elle qui permet à un individu de dominer une seule personne ou des milliers d’individus, pour lesquels la croyance se substitue alors à la raison ».
Verdict de la psychanalyste : le ready-made Fontaine est un « objet répliqué à des milliers d’exemplaires, dont le créateur est une machine, une chose sans pensée et sans émotion, que seule la pulsion d’emprise permet d’imposer au public ». Nous sommes devant un cas d’emprise évident poursuit-elle , puisque Duchamp proclame "Je dis que ceci est un objet d’Art, qui a sa place dans les plus grands Musées du monde, vous devez me croire et l’admirer comme tel". "Il n’y a pas d’échappatoire, on est devant une Vérité Révélée, c’est–à–dire dans le domaine de la croyance » qui repose sur « la toute-puissance de la pensée ». Pour tout lire sur le blog de C. SOURGINS cliquez ici.

Le Blog de Christine SOURGIN

GRAIN DE SEL :
 
«Sans l’art, la vie serait une erreur»*...

          ...pourrait être la devise de Christine Sourgins, historienne de l’art, écrivain, attentive à l’art dit contemporain. Ce blog propose une nouvelle approche : « et si les grilles de lecture anciennes, ou valables pour l’art moderne, ne pouvaient saisir la spécificité du « contemporain ? » 
    Pour écarter  toute confusion avec « l’art de tous nos contemporains », ce blog utilisera souvent l’acronyme AC pour désigner cette partie de l’art d’aujourd’hui qui se prétend la totalité de l’art vivant. Ce label désigne l’esthétique dominante, (d’essence conceptuelle et enfant involontaire de Marcel Duchamp ) ; un phénomène de société, d’envergure planétaire, que l’affairisme a transformé en « Financial art » ; en France, le ministère de la Culture l’a promu art officiel.


   
« Ch. Sourgins analyse les « concepts » sur pièces, faisant l’effort de regarder les œuvres d’AC sous l’éclairage de leur propre discours. Elle déconstruit la déconstruction. Historienne, formée à l’étude des documents, alors que nombre d‘ « experts », parlent d’art en maniant l’idée de l’art, sans exemples concrets…»(1). Le radicalisme de l’AC a provoqué une pensée dissidente (2), ce blog offre le fruit d’un patient décorticage, d’une vigilante analyse des œuvres, des catalogues, des sophismes, détournements, mises en abîmes et autres mirages de l’AC…
     Comme il apparaîtra à la lecture de ces textes :

 

  si vous ne vous occupez pas d'Art contemporain,
l'Art contemporain s'occupera de vous...

Extrait du dernier "GRAIN DE SEL" de C. SOURGINS du 5 novembre, édifiant, visionnez le reportage de la minute 3.20 à 5.50, vous n'en reviendrez pas à quel point la culture de l'AC est débilisante

La vacuité pour tous.
A quoi sert l’AC appliqué aux enfants ? Réponse en visionnant une courte vidéo, la séquence N°2 « Exposition Timothy Perkins : visite guidée » de l' hebdo 7 minutes à Nanterre du 28 octobre 2013

Le haut niveau des activités culturelles est criant : faire l’expérience de l'espace de la Galerie des Tourelles, un lieu hyper-connu des nanterriens, est une grande revendication locale en ces temps de crise, on s’en doute ! Ne manquez pas le clou de l’expo : une table… oui mais la table de l’artiste. Autre urgence, faire distinguer aux enfants le jour de la nuit ... Pour ces sujets cruciaux l'on fait venir (aux frais du contribuable) un artiste américain ... « in residency at the Collège République Nanterre since December 2012 », comme le proclame son site, en bon français, monochrome blanc à l’appui. Le plus drôle est que cet artiste « en résidence » à Nanterre... a son atelier à Saint-Ouen ! http://www.perkins.fr/ Mystères du copinage ?

Mardi 13 novembre 2012

Censure à géométrie variable

La dernière Fiac 2012 ne montrait qu’une seule œuvre outrageusement transgressive : l’américain Paul Mc Carthy présentait un Georges Bush sodomisant un cochon, en trois dimension, grandeur nature. Aucun remous dans les allées du Grand Palais où, quelques Fiacs  plus tôt, Wim Delvoye exposait ses porcs tatoués de Vierges Marie et autres sujets chrétiens. Aucune huile ne trouva à y redire non plus.


Novembre 2012, une artiste peintre, invitée d’honneur dans un salon municipal de la région parisienne, expose une thématique animalière et propose en guise d’affiche, et en accord avec les organisateurs, un morceau de bravoure : une immense toile décrivant, en vue aérienne, une portée de petits porcelets soyeux et frétillants, blottis contre leur mère. L’artiste (de la génération que Disney enchanta avec Naf-Naf et son grand méchant loup) est végétarienne, et porte un regard amical et compatissant sur le monde animal. Donner à voir la beauté de chaque créature vivante, même de celle jugée «  triviale », n'est ce pas une des fonctions traditionnelle de la peinture ? Quelque temps après, coup de fil gêné des organisateurs (visiblement "conseillés "de plus  haut  ) :
-"Impossible de mettre "ça " sur une affiche dans la ville : cela pourrait heurter la communauté musulmane .......Vous n’auriez pas plutôt des oiseaux de mer,  ça ne ferait aucune histoire  ? »


Au même moment, au centre Beaubourg, le franco-algérien Abdessemed montre une truie qui tète une femme, histoire de prouver, nous dit-on, que « l’instinct maternel d'une femme vaut bien l'instinct maternel d'une truie ». (Selon Nicole Estérole, cette femme est même voilée).

Cherchez l’erreur !

Noter aussi que la vraie censure (pas celle dont les journaux s’indignent) est toujours sournoise, orale, donc indénonçable explicitement.

Christine Sourgins



Bienvenue sur mon site officiel. Vous y découvrirez mon travail de peintre engagé, mes motivations écologiques et humanistes ainsi que mon travail de vitrailliste.

Le bandeau de gauche contient les sous-menus.

 Les mots ou parties de textes en vert, hormis les titres sont des liens internes ou externes au site.

Il suffit de cliquer dessus pour être redirigé.

Bonne visite.

Bruno Altmayer

MES CREATIONS EN VITRAIL
regardez ma vidéo sur YOUTUBE Regardez ma vidéo sur Youtube

Mes coordonnées

Bruno ALTMAYER

Atelier :

12, place Paqué

57500 SAINT-AVOLD

 

Mobile : 06.74.60.89.70

Plan d'accès

Actualités

mon actualité en un click